04 décembre 2017

Impression de lecture : "Rose" de Tatiana de Rosnay

J'ai toujours beaucoup aimé la plume, l'univers de Tatiana de Rosnay, même si parfois j'ai été déçu par certains de ses dénouements, comme pour Spirales ou Ozalide. J'aurais pu vous parler de son best-seller Elle s'appelait Sarah, sublime et bouleversant à la fois, adapté de façon désastreuse au cinéma. J'aurais pu évoquer Le voisin, ma première rencontre choc avec l'auteure bilingue. Deux bouquins que j'ai adorés sans réserve. Pourtant, je vais vous parler d'un roman à part dans sa bibliographie : Rose. "Pourquoi à part... [Lire la suite]

04 décembre 2017

Impressions de lecture : "Inconnu à cette adresse" de Kressmann Taylor

L'oeuvre est courte et pourtant, c'est une oeuvre "coup de poing", incroyablement visionnaire en son temps. Interdite dans cette Allemagne nazie que cette nouvelle épistolaire dénonce. Je l'ai lue il y a une quinzaine d'années, mais elle m'a marqué durablement, de par la justesse de ton des lettres fictives que les deux protagonistes s'échangent entre 1932 et 1934. Ou quand l'amitié épistolaire tourne au drame et à l'incompréhension mutuelle. Max et Martin sont tous deux allemands. L'un est juif, l'autre non, et leur amitié semble... [Lire la suite]
04 décembre 2017

Impressions de lecture : "Cher amour" de Bernard Giraudeau

S'il est plutôt aisé de parler d'un livre dont on vient de finir la lecture, il est plus difficile d'en évoquer les souvenirs des mois ou des années plus tard. Et pourtant, il y a des romans, des auteurs, des images ou des phrases qui restent en nous, imprimés, indélébiles et qui marquent encore longtemps après les avoir lus. C'est ce qui rend d'une certaine manière ces ouvrages inoubliables. Et à travers ce prisme un peu biaisé, un peu érodé par le temps, je voulais vous faire part sur le tard de mes souvenirs de lectures, des... [Lire la suite]